*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 27 Aoû 2014 16:52

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: PAPA DIANGIENDA PARLE DES DIFFERENTS ANGES A PAPA IYEFA.
MessagePosté: 16 Mai 2013 10:58 
Hors ligne

Inscription: 11 Jan 2007 00:09
Messages: 118
Le 25 janvier 2008, l’église kimbanguiste perdait un de ses révérends pasteurs en la personne de Papa Léon Iyefa Adama. Diplômé de la faculté de théologie de Lutendele (Kinshasa) et de l’université de Paris-Sorbonne (Paris), le docteur Léon Iyefa Adama fut enseignant à l’université Simon KIMBANGU de Kinshasa. Aumônier en chef du culte kimbanguiste au sein de l’armée congolaise, il avait été élevé à ce titre au grade de colonel et fut ainsi présent sur plusieurs théâtres d’opérations militaires. Sous Kabila père il faillit perdre la vie au Kivu aux côtés des soldats de l’A.F.D.L et ne rentra indemne à Kinshasa que grâce au soldat d’Armageddon que lui avait présenté un jour Papa DIANGIENDA KUNTIMA, et qui intervint à cette occasion sur ordre de Papa DIALUNGANA KIANGANI.

En principe, l’aumônier en chef est nommé par le ministre de la défense sur proposition de son culte d’origine, il travaille sous l’autorité du chef d’état-major des armées et sa compétence s’étend sur tous les autres aumôniers, tant civils que militaires.

A ceux qui ne le savent pas, l’aumônier militaire est un ministre du culte (laïc ou ecclésiaste) qui réconforte, conseille, console, confesse les militaires, reçoit leurs confidences, célèbre les sacrements et les aide ainsi par son écoute à rester spirituellement sereins, malgré les situations souvent difficiles et épouvantables qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur métier. Sa mission est d’ordre spirituel et religieux, c’est pourquoi il ne participe pas aux combats mais il accompagne néanmoins sur le front ceux qui y participent. Etant en contact permanent avec les soldats, il connait parfaitement leurs problèmes, leurs soucis, leurs peines et leurs intentions ; il peut donc par ses avis éclairer la hiérarchie militaire par rapport au moral des troupes ou sur tout autre sujet les concernant. Même s’il n’est pas compté dans l’effectif combattant sur le terrain, il porte tout de même une tenue militaire et n’est pas censé avoir une arme sur lui. A cause de la confiance qu’on lui fait, il peut être aussi consulté par les militaires sur toutes sortes de questions qui n’ont rien de spirituel ni de religieux.

Normalement, son rôle principal est d’accompagner dans leur carrière militaire les fidèles du culte qu’il représente au sein de l’armée; mais cela ne l’empêche pas de s’intéresser aussi à ceux qui ne sont pas de la même confession que lui. L’aumônier en chef dirige l’aumônerie du culte dont il est issu.

Après ces quelques éléments biographiques et un bref aperçu sur la fonction d’aumônier, venons-en à présent aux révélations de Papa DIANGIENDA KUNTIMA à papa Iyefa au sujet des anges. Si l’on en croit son propre témoignage, celui-ci était du genre à vouloir comprendre avant de croire ; et ce doute systématique par rapport à la foi est un sale caractère, que l’on retrouve souvent chez la plupart des intellectuels. La sagesse des hommes n’étant devant Dieu qu’une simple folie, Papa DIANGIENDA KUNTIMA ne considérait pas papa Iyefa pour autant comme un homme de peu de foi. C’est ainsi qu’il lui donna la belle opportunité de pouvoir concilier la foi et la raison, l’intelligence et la connaissance, la sagesse et le savoir. Comment ?

En 1989, après la retraite spirituelle de Bonneuil (en France), papa Iyefa s’était rendu à Kinshasa (au Zaïre); et c’est là-bas qu’il aura au cours d’une entrevue avec Papa DIANGIENDA KUNTIMA un véritable privilège : celui de poser au chef spirituel toutes les questions sur lesquelles il souhaitait avoir des réponses précises.

Voici la toute première question de papa Iyefa à Papa DIANGIENDA KUNTIMA : Papa, pourquoi tes enfants les kimbanguistes ont toujours autant de difficultés ? Manger, s’habiller et satisfaire les besoins vitaux sont pour eux synonyme de souffrance ; et même le clergé n’est pas bien loti, alors qu’en Europe celui (des confessions sœurs) vit dans de très bonnes conditions. Pourquoi en est-il donc ainsi ?

Dans sa réponse, Papa DIANGIENDA KUNTIMA fit comprendre à papa Iyefa que l’humanité est composée des enfants de Dieu d’un côté et de ceux de Satan de l’autre. Ce dernier inonde les siens de toutes sortes de biens matériels parce qu’ils n’hériteront pas le royaume des cieux, ce qui leur permet de vivre donc dans un bonheur tout à fait éphémère ; tandis que Dieu ne donne à ses enfants que le strict minimum dont ils ont besoin dans leur vie de tous les jours ; en attendant la prospérité à venir et qui sera sans fin. Les enfants de Satan ont pour mission de perpétrer le mal sur toute la surface de la terre, et de compliquer ainsi l’existence des enfants de Dieu ; dans l’espoir qu’ils finiront bien par se détourner de lui et accepteront finalement de servir Satan. Mais, malgré toutes les difficultés auxquelles ils font face, Dieu veille en permanence et intervient toujours en leur faveur.

Papa DIANGIENDA KUNTIMA complétera sa réponse en affirmant que, dans le monde spirituel, les enfants de Dieu sont classés en six catégories d’anges répartis comme suit : les anciens, les anges suprêmes, les archanges, les chérubins, les séraphins et les anges gardiens.

*Les anciens : ce groupe est constitué par d’anciens serviteurs de Dieu, qui ont accomplit sur terre d’importantes missions et qu’ils ont réussi en allant parfois jusqu’au sacrifice suprême. Bien qu’ayant déjà vaincu le monde, ils ont tenu à être présents aux côtés du Saint-Esprit en cette quatrième génération. Les anciens ont ceci de particulier : ce sont par nature des gens simples qui ne s’encombrent pas de biens matériels, ils ont la réputation d’être des grands prédicateurs et Dieu ne tient pratiquement pas compte de leurs péchés. Sauf, lorsqu’ils commettent le même péché trois fois de suite en une seule journée.

* Les anges suprêmes : Comme l’indique leur nom, ce sont les anges les plus hauts placés sur le plan hiérarchique. Car, les anciens, eux, sont plus ou moins des anges hors catégorie. Les anges suprêmes sont très proches de Dieu et ils le suppléent dans l’accomplissement des tâches délicates qui relèvent de sa seule compétence. Dans le monde entier, on ne les trouve qu’en R.D.C et la progéniture de nos trois Papas en fait partie.

*Les archanges : Courageux, colériques, sévères... ils ne supportent pas que l’on s’amuse à détruire l’œuvre de Dieu devant eux. Pour la préserver, ils peuvent user de tous les moyens possibles y compris la violence. A leurs yeux, cette œuvre est plus que sacrée et ils la considèrent quasiment comme la leur. Ils sont en nombre limité sur terre et leur mission consiste à combattre les ennemis de Dieu.

* Les séraphins : ils servent Dieu par la louange au moyen de toutes sortes d’instruments de musique. Dans l’ensemble, ils sont réputés être de véritables réactionnaires ; c’est-à-dire que très souvent ils n’admettent pas facilement l’évidence et sont parfois très turbulents.

* Les chérubins : eux aussi ont pour rôle de louer Dieu, non pas avec les instruments de musique, mais avec leurs cordes vocales. De jour comme de nuit, même chez eux à la maison, ils ont toujours tendance à chanter un cantique en l’honneur de la Sainte trinité. Même lorsqu’ils ont une charge ecclésiastique, ils ne s’empêchent pas de continuer à chanter au sein de la chorale. Cependant, quand un chérubin choisit de faire de la musique mondaine, il devient naturellement un vrai chanteur de charme et cela déplait beaucoup à Dieu.

* Les anges gardiens : La sécurité et la protection n’ont aucun secret pour eux. Ils ont spirituellement l’œil vif et veillent sur tout ce qui appartient à Dieu. Ils sont toujours prêts à assurer l’ordre et la discipline.

En envoyant ses anges sur terre, Dieu a voilé spirituellement leurs yeux pour qu’ils ne reconnaissent pas qui ils sont réellement. Mais, par rapport au rôle que chacun joue dans l’église et à la façon dont il participe à l’œuvre de Dieu, on peut toujours savoir qui est qui ; car dans la spiritualité il n’y a pas le moindre degré de hasard. Un conseil gratuit : quand un enfant choisit de son plein gré de devenir choriste, musicien, surveillant ou scout… ne le contrarier pas, parce qu’il est possible que ce choix soit d’ordre spirituel et puisse constituer pour lui la meilleure façon de réintégrer sa catégorie d’anges d’origine.

Principale source : cahiers des forums (eteni ya liboso pe ya sambo)
« Forum ya le 17/01/2000 – 05/02/2000 »
Orateur : Dr IYEFA Adama.
Mama na likambo : Mituna mia ngai epayi ya
Papa Mfumu’a nlongo J. DIANGIENDA KUNTIMA.
Ebongisami pe ekomami na papa KIFF.

_________________
Bobangi bua Njambe ezali ebandeli ya mayele.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com